Pro A Masculine : Fin de la phase aller, c’est l’heure des premiers bilans

En début de saison, beaucoup de clubs s’étaient renforcés et il était difficile de faire des pronostics. Mais après 8 journée, on peut enfin se faire une idée du championnat…

 

Strasbourg au dessus du lot

Les Strasbourgeois ont été très convaincants. 8 matchs et autant de victoires, personnes n’a su les arrêter lors de cette phase aller. On a pourtant bien cru que le PAN allait faire chuter les Alsaciens lors de la dernière journée, mais la bande menée par Igor Racunica a eu les ressources nécessaires pour inverser la tendance en toute fin de match.

Cette première place s’explique avant tout par une défense de qualité. Avec seulement 40 buts encaissés, les filets Strasbourgeois ne tremblent en moyenne que 5 fois par match…

L’attaque n’est pas mal non plus. Avec 90 buts inscrits, le Team détient la 2ème meilleure attaque (derrière le PAN avec ses 112 buts).

La saison dernière, les Strasbourgeois avaient fini la phase régulière à la première place, avant de s’incliner en Finale face à Marseille. Nul doute que l’objectif cette année sera le titre.

 

4 challengers pour 3 places

Derrière Strasbourg, 4 équipes se tiennent en 5 points.

Le champion en titre, Marseille a dû jouer pendant une bonne partie de la saison sans ses pointes principales Alexandre Camarasa (blessé au coude) et Nicolas Constantin-Bicari (qui est au Canada). Le CNM a également atteint un autre objectif : celui de participer au Final 4 de l’Eurocup. On a l’habitude de voir le Cercle monter en puissance au cours de la saison et il fera sans doute, une fois encore, un sérieux concurrent au titre.

On trouve ensuite le Pays d’Aix. L’équipe menée par Alexandre Donsimoni monte en puissance depuis plusieurs saisons. Cet été, le mercato a été très mouvementé et les ambitions du PAN élevées. Deux défaites en 8 matchs, Aix semble bien parti pour enfin participer au Final 4 en fin de saison.

Si la saison s’arrêtait là, Nice serait le dernier qualifié pour les Demi Finale. L’équipe Niçoise est jeune mais est bien accompagnée par ses quelques joueurs d’expérience. Malgré les nombreux départs à l’intersaison, l’ONN semble toujours bien présent.

Enfin, Montpellier est pour l’instant au pied du Top 4. A 2 points seulement de Nice, les hommes de Fabien Vasseur devront aborder la phase retour mieux que celle des matchs aller.

 

Noisy et Tourcoing sont mieux que la saison dernière

En effet, les deux clubs étaient aux deux dernière place la saison dernière. Ils ont chacun fait un gros recrutement pour essayer de passer un cap. Les deux entraineurs ont dû rapidement créer des automatismes pour être compétitifs.

Pour Tourcoing, les choses se sont faites assez rapidement et les Nordistes ont rapidement été considérés comme une équipe pouvant accrocher tout le monde.

Noisy le sec a connu une évolution bien différente. Le début de saison a été compliqué. Les résultats n’ont pas répondu aux attentes du club et le CNN a décidé de confier les rênes de l’équipe première à l’entraineur de la saison passée, Jonathan Moriame. Bien lui a pris puisque le CNN n’a cessé de faire de bons résultats. Le top 4 semble bien loin malgré tout, mais le club parisien compte bien tout faire pour passer un cap et pourquoi pas accrocher une place européenne en fin de saison.

 

Sète en Douai un peu plus en peine

Malgré un bon match nul obtenu à Noisy le Sec en début de saison, les Sétois ont du mal cette année. Les départs de Mathieu Peisson et Sylvain Desquerre ont fait beaucoup de mal au club. La passation avec les jeune se fait petit à petit.

Enfin, Douai vit le début de saison le plus compliqué de son histoire. 8 matchs et autant de défaites… Mais l’équipe dirigée par Yann Claix est très jeune et ne cesse malgré tout d’engranger de l’expérience.