LPWP - Saint-Jean-d'Angély : Le Water-Polo veut les J.O

Du 14 au 17 avril derniers, le Nautic Club Angérien organisait un grand week-end mêlant tournois nationaux et internationaux, gala de représentation, présence de champions et promotion de l’Olympisme en France. Au centre de cette manifestation à plusieurs facettes, le Water-Polo. La tenue de deux compétitions sur le même week-end a été l’occasion de faire la lumière sur sur la discipline et ses jeunes adeptes. Le NCA a choisi ce temps fort pour affirmer son soutient à la candidature de Paris pour l’organisation de Jeux olympiques d’été 2024 par des événements additionnels. Une belle réussite.

Pour ouvrir les festivités, Saint-Jean-d’Angély invitait Le champion Olympique de 50m nage libre Florent Manaudou, le Poloïste Alexandre Camarasa et la duettiste en natation synchronisée Margaux Chrétien. Tout trois présent aux dernières Olympiades à Rio, les sportifs ont partagé rencontres et séances d’autographes la journée de vendredi, avant de participer à un Gala d’ouverture dans la Piscine Atlantys de Saint-Jean-d’Angely. Cette Présence n’est pas due au hasard puisque le NCA tenait à associer ce week-end à la mobilisation du monde sportif en faveur de l’organisation par Paris des Jeux olympiques 2024. Mission accomplie puisqu’en présence de nombreux spectateurs et journalistes ainsi que les Présidents territoriaux lors de la soirée, le club a pu largement communiquer sur le sujet.

Le Tournoi International de Charente, initiative originale du NCA qui en arrive à sa troisième édition, permet chaque année à des équipes U17 venant de plusieurs pays européens de s’affronter. Cette année les équipes de Saint-Jean-d’Angély et Nice ont accueilli leurs homologues de Tournai (Belgique), Rubi (Espagne) et Manchester (Angleterre). Une opportunité pour ces jeunes poloïstes de disputer leur premier matches internationaux, et de confronter leur jeu à ceux issus d’autres écoles. Cette année les espagnols ressortent vainqueurs de ce tournoi après une finale très serrée contre Nice.

Pour la finale du championnat de France féminine U15, 6 équipes qualifiées se sont rencontrées sous la forme d’un tournoi. Nice, à qui toute les catégories semblent réussir, remporte le titre. Cette jeune équipe entrainée par la joueuse de PRO A Estelle Millot remporte son premier titre. Mulhouse s’incline en finale mais peut être fier de sa première participation. Laval bat le champion en titre Lille et finit troisième. Les filles du NCA finissent 5e devant Bordeaux. Bravo à elles.

 

Brandon Sabeau, à l’origine du tournoi international de Charente et organisateur de l’événement répond à nos questions :

 

Quel bilan le club et toi même tirez-vous de cet événement ? Pour ma part je suis quelqu'un, d'habitude, d'insatisfait qui veut toujours toucher la perfection et là je pense que je viens de l'atteindre sur ce week-end. Pour le club c'est une nouvelle page qui vient de s'écrire avec un bilan très satisfaisant.

 

- Comment les jeunes ont-ils abordé ce tournoi international ? Ces rencontres leur permettent-elles de dépasser leurs habitudes en championnat ? Une très bonne approche de la part de nos jeunes pour ce tournoi international qui partaient un peu dans l'inconnu mais qui ont su très vite s'adapter. Les équipes que nous avons fait venir étaient à peut prêt du même niveau, ce qui a permis aux jeunes de réaliser de bons résultats et de connaître une autre culture et une autre approche du water polo par des équipes étrangères.

 

- L’ébullition du week-end vous a t-elle profité d'une manière ou d'une autre (visibilité, public, motivation…) ? Oui forcément en créant un événement de cette ampleur pour une ville avec 7000 habitants nous avons pu constater une forte demande, une visibilité nationale et régionale, mais aussi une mobilisation massive de la part des bénévoles afin que tout soit parfait.

 

- La présence de ces champions internationaux a t-elle permis d’attirer un nouveau public, des médias plus nombreux ? Tout le long du week-end et particulièrement la journée du vendredi avec la présence de nos deux champions olympiques nous a permis de remplir la piscine avec plus de 700 personnes et d'attirer la presse, la télévision, la radio. Donc oui nous sommes vraiment satisfaits d'avoir pu attirer les médias mais aussi des personnes sur toute la région Nouvelle Aquitaine pas forcément issus de la Fédération Française de Natation

 

- Ce mélange des disciplines au cours d’un week-end est-il une formule efficace pour la promotion des sports ? Pour le club, c'était important de rassembler dans un premier temps les filles et les garçons sur un même tournoi, ainsi que des équipes étrangères afin de promouvoir notre Sport. En rajoutant la Natation et la Natation Synchronisée c'est quelque chose de fort que nous avons vécu ce week-end. Cela nous a permis de découvrir 3 disciplines sur 5 que regroupe FFN, qui la plupart du temps sont dans l'ombre de la Natation et méritent d'être connu.

 

Parle nous de la promotion de la candidature Paris 2024 ce week-end ? Nous avons réussi un travail extraordinaire sur cette promotion en regroupant 70 collégiens afin de participer à un tournoi d'initiation de water polo avec nos deux champions Olympiques mais aussi en introduisant plus de 400 élèves des écoles primaires de Saint-Jean-d'Angély afin de faire un travail de promotion sur cette candidature. La soirée de vendredi soir était aussi sur le thème de Paris 2024 avec des objets markéting remis à chaque participant. Et pour finir des équipes étrangères qui ont joué le jeu en mettant leur pays en avant en parallèle de la candidature.  "Une super promotion..."

 

Qu'en est-il de la suite ? Vous prévoyez de renouveler l'opération ? Nous commençons le bilan sportif, financier, humain... c'est encore un peu trop tôt pour se projeter sur un événement d'un tel ampleur pour l'instant. Mais en tout cas une chose qui est sûre, si nous pouvons revivre une expérience aussi belle que celle que nous venons de vivre..."je signe tout de suite pour la prochaine édition..."